L'équipe

 

 

La compagnie de la Moutre est née de la rencontre d'Irène Brunet, ligérienne adepte du conte et de Gaëlle Lautru, sarthoise libérée et ouverte sur la rue. Crée en 2008, au fond du Maine et Loire, La Moutre évolue au fil des rencontres. D'armure et D'eau fraîche , sa première création, est tout d'abord, arrosée par la sauce piquante espagnolita de Carolina Garel au début de l’aventure. La mise en scène est ensuite reprise par le grand maestro Mathieu Huvelin qui, fraîchement sorti de sa grande école Lecoq de la grande capitale, a honoré La Moutre de sa présence en revisitant son terrier.


Gaëlle LAUTRU est née un lundi en Sarthe.

Ses prairies verdissantes, et ses arbres solaires lui ont appris un amour pugnace de la vie et un besoin de mouvement...d'où le théâtre, le cirque et la danse.

Elle s'expatrie en 1998 où elle découvre le reste du monde -dont Irène Brunet- en s'épanouissant dans le monde associatif (créations, festivals, spectacles, école, clown, lutte contre le racisme, défense du patrimoine...)

Elle obtient un BEATEP théâtre et cirque en 2003 et met en scène, écrit et joue dans différents projets d'éducation populaire et artistique.

En 2004, elle débute le cursus acteur de la Cie Jo Bithume, sous la direction de Paul-André SAGEL puis de Jean-Philippe LEREMBOURG.

En 2005, elle rencontre et travaille pour la compagnie Du grenier au Jardin, sur Limoges et découvre d'autres contrées verdissantes.

Migrant toujours plus au sud, elle franchit les frontières pour se retrouver responsable pestack en mission humanitaire, au Maroc, où il y a moins de prairies verdissantes mais plus de dromadaires.

De retour de tournée internationale, elle s'implante en Ligérie mais poursuit ses activités comédistiques en Limouserie.

Parallèlement, elle met en scène des troupes de théâtre amateur, intervient auprès D'IME, d'étudiants, de collégiens. Elle retrouve Irène Brunet dans la compagnie jeune public CCDM...et fonde..enfin, la compagnie de la Moutre un lundi.

 

 

Anne Merceron est née un lundi à Nantes.

Petite (1m30), Anne ne fait ni du twirling, ni du pipeau.

Anne fait du théâtre chez les Roussipontins de Rezé puis au Théâtre à Suivre à Nantes, mené par Lionel Coffinet.

Ses dancing shoes la poussent vers l'Ouest, à Brest vers un grand bâtiment blanc: les Beaux-Arts. Commence alors ses explorations plastiques : dessin, peinture, gravure, photo ou films d'animation...

En 1999, entre deux goélands mazoutés, elle rencontre Dominique Cado et,avec lui, un genre nouveau : le théâtre de mer. A bord de la Nef Nao, de port en port, au milieu des pirates, des marionnettes et des chansons pendant 6 mois, elle joue "Panique à bord du Titanic".

Anne retourne à Brest, en 2002, pour jouer avec la Compagnie du Pan Théâtre.

De retour à Nantes, elle participe aux activités dissidentes de l'association El Pueblo , s'acoquine avec le Théâtre d'Héol et la Psychopompe. Elle travaillera sur des spectacles, affiches, plaquettes, décors et films d'animation.Schizophrène, elle sera tour à tour enlumineuse angevine, doreuse nantaise, serveuse européenne, émigrée islandaise, crêpière turballaise, guide à l'Ouest...

Elle trouve enfin la stabilité un lundi, en intégrant la Compagnie de la Moutre en 2012, et remplace Irène Brunet, dans le rôle de Barbara dans D'armure et d'eau fraîche.

En parallèle, elle explore les profondeurs du nez rouge avec La Clownerie à Plessé.

 

 

 

Mathieu HUVELIN est né un lundi.

Selon les jours, l'humeur ou les aventures, il peut être comédien, chanteur, metteur en scène ou auteur.
Il commence son parcours théâtral en 1999 au Conservatoire d'Angers avec
Yannick Renaud, puis devient comédien dans des compagnies de théâtre des Pays de Loire (Artbiguë, Tapis Franc, Improbables), où il explore le théâtre des anciens pays communistes d'Europe de l'est, le théâtre de rue, les performances plastiques et théâtrales, les spectacles musicaux.
 A partir de 2005, il met en scène deux spectacles par an avec la compagnie ligérienne du
Théâtre Béhu, nichée sur l'île fluviale de Béhuard, où il continue notamment son exploration du théâtre de l'est, du théâtre antique et des masques.
 En 2007, il chante les poètes dans les cafés parisiens, accompagné au piano par
Georges de Lescure et Mandorlina. De 2008 à 2010, bien qu'il habite encore à Paris, il est toujours vivant et continue d'explorer le théâtre à l'école Jacques Lecoq.
 A la demande des comédiennes, auteures et néanmoins amies de
la Compagnie De La Moutre, il intervient en finisseur sur le spectacle D'Armure et d'Eau Fraîche, après la première phase de création.
En 2012, participe à la première création de la
Compagnie 38, un groupe composé d'artistes de 16 nationalités différentes.

De retour en Ligérie depuis 2013, Il collabore aussi avec la compagnie A travers Champs et Mendigot.

 

Irène Brunet est née angevine un lundi.

Elle dormait déjà debout dans son lit d'enfant avec des tas d'histoires sous la caboche. Un peu plus grande, elle se lance avec fougue dans les études de lettres, les vingt-six de l'alphabet et bien d'autres;

Elle découvre l'art de conter à Rennes aux ateliers de l'Ekluserie en 2003.

L'été suivant, elle emprunte les sentiers de Loire de sa source jusqu’à Nantes pour la grande aventure des Contes en bords de Loire.

A son retour, elle poursuit le conte sous l'aile protectrice de Guillemette de Pimodan et d'Annabelle Sergent. Les vents la poussent vers les monts du Cantal où elle enseigne auprès des classes maternelles et primaires.

Rappelée par les douces sirènes de la Loire et de la scène, elle s'en retourne à ses pénates. Ses élans créateurs lui font intégrer la troupe théâtrale des Arts Béhu encadrée par le fringuant Mathieu Huvelin. Elle assouvit ses instincts mélomanes avec sa clarinette dans la fanfare des Hors la Loire. Depuis 2005, elle parcourt la France à la rencontre des autoconstructeurs de tous poils et sort le livre Habitants Atypiques ,aux Editions Images en Manoeuvre.

Un lundi, elle fonde la compagnie de la Moutre.

 

 

JEAN PHILIPPE PERDRIAU est né un lundi par ici.

En allant, tantôt par ici et tantôt par là, il devient metteur en scène, comédien, musicien et même formateur.

Il cofonde
et dirige les compagnies Donne la patte et L'Atelier de mon oncle, et collabore avec La Machine folle et Hungart Thorsen.
Comédien Il a joué dans Paroles de détenu(e)s, Va savoir comment ! (tournée chinoise), les réclames, La Brume roze.

En parallèle, il tourne dans plusieurs courts métrages, ainsi que pour des publicités.
On le retrouve en tant qu'assistant réalisateur et storyboarder
sur le court métrage De l'autre côté.

Passionné par l'éducation populaire, il se forme au théâtre forum (Théâtre de L'Opprimé)
et met en scène de nombreuses troupes ( Le Mijôt, Hmarutéa, Souris et Mascara, Au fil des mots, etc.), monte des pièces telles que L'Abécédaire, Sextett, Ohne, Rhinocéros, Ubu roi, Les brumes de Manchester.

Un lundi sur les bords de Loire, il rencontre la compagnie de La Moutre, et depuis travaille ici même sur la direction d'acteurs de 2076.