Ils ont dit

Une Moutre au festival Eclat d'Aurillac

 article aurillac 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La Montagne, 22.08.15

 

Une Moutre au festival D’égal à égales

Samedi, salle Thiers-Boisnet, au festival d’égal à égales, Irène et Gaëlle vous avez enchanté notre soirée ! Dans la salle moite, chauffée à blanc par 2 jours de débats sur le féminisme, votre prestation héroïque et les effets spéciaux à l’américaine ont transporté un public venu vous découvrir, titillé par le concept inédit de cornichon farci… Quelle belle soirée vous nous avez offerte ! Ce spectacle venait clôturer à merveille les 2 journées qui défendaient le féminisme, l’antisexisme et la lutte contre l’homophobie et sonnait absolument juste. Les nombreux spectateurs présents ont souri, ri puis versé une larmette d’émotion en regardant votre spectacle. Merci d’avoir été LA troupe du premier numéro « d’Egal à égales » !

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 ", 21.11.11 

Une Moutre dans les jardins de la mairie

"Barbara, c’est la star, moitié Judy Garland, moitié Chantal Goya. À elle de nous entraîner vers le pays
des rêves, là où un beau chevalier vole au secours de la princesse Muguette. Brigitte, sa sœur,
la sans-grade,s’occupera de tout pour que la magie opère : balayer la scène, construire le décor
avec trois euros six sous,incarner tour à tour les autres rôles (secondaires, bien sûr !), déguisée ou
cachée derrière une marionnette, un objet détourné. C’est le faire-valoir, un peu aussi, comme chez les
clowns, le souffre-douleur de Barbara, bien au-dessus de toutes ces contingences ! Parfois la révolte
n’est pas loin quand le bel idéal se heurte à la dure réalité… Mais le conte parviendra pourtant à son
heureux dénouement : le chevalier pourra se libérer de son encombrante armure, et les deux sœurs
réconciliées retrouveront le sourire pour saluer un public fourni qui n’aura pas ménagé ses rires, sans
rester insensible toutefois à la légère touche de profondeur qui flotte sur cette fable qui dévoile aussi
nos petites failles intimes. « D’armure et d’eau fraîche », un spectacle mené tambour battant!

 Courrier de l'Ouest, St Aubin de Luigné, 28.05.11
 

 "Le duo féminin La Moutre a clôturé de belle manière le festival...D’Armure et d’eau fraîche, une fable qui a ravi petits et grands. La Moutre a offert tous les ingrédients du théâtre, de l’action, de l’inventivité, du rire, un soupçon de poésie, et pas mal de loufoquerie. »